9:47 - March 27, 2017
1
Code de l'info: 3462683
Il est impossible de dire que l’islam qui a des règles précises pour se couper les ongles, n’a pas de programme pour la définition de la vision du monde et les sciences humaines.
Le Coran sera la source des nouvelles sciences
L’été dernier, à Qom, une réunion a été organisée pour les élites intellectuelles où Seyed Mohammad Amin Hosseini, étudiant de l’université de Birjand, a été récompensé en présence du président du  parlement iranien, qui a déclaré ces derniers jours, à l’Agence iranienne de presse coranique, qu’il fallait absolument donner des réponses aux questions et aux critiques des sciences humaines islamiques fondées sur le Coran.
« Il existe deux avis au sujet de l’évolution des sciences humaines, certains prétendent qu’il faut faire évoluer les sciences qui existent déjà et sont fondées sur l’humanisme occidental, et d’autres pensent et cet avis est le meilleur à mon avis, qu’il faut effectuer une refonte totale des sciences humaines dans un cadre coranique. Les travaux doivent avoir des buts précis et aboutir à l’élaboration de nouvelles sciences humaines par nos théoriciens et nos intellectuels, fondées essentiellement sur le Coran. La question des Droits de l’homme par exemple, dont l’Occident cherche à imposer le modèle partout dans le monde, sans tenir compte des différences culturelles, est une question qui en islam, concerne les personnes qui entrent dans la catégorie des êtres humains et non tous les humains. En islam, un apostat, un assassin ou un trafiquant de drogue n’a pas les mêmes droits que les autres personnes. Ce sont des questions qui sont posés dans le domaine virtuel, et auxquelles des réponses suffisantes ne sont pas données et c’est une lacune qu’il faut combler », a-t-il dit.     

Publié: 1
En revue: 1
Non publiable: 0
christiane
0
0
Salam
Merci pour vos informations
Je n'ai pas compris cette phrase du président du parlement iranien Larijani
La question des Droits de l’homme par exemple, dont l’Occident cherche à imposer le modèle partout dans le monde, sans tenir compte des différences culturelles, est une question qui en islam, concerne les personnes qui entrent dans la catégorie des êtres humains et non tous les humains. En islam, un apostat, un assassin ou un trafiquant de drogue n’a pas les mêmes droits que les autres personnes. pouvez vous expliquer ? merci
Prénom:
Email:
* Commentaire: