Le penseur irlandais:
9:33 - September 27, 2017
Code de l'info: 3464190
Chris Hewer, islamologue et penseur irlandais a qualifié l’événement de Karbala d’une leçon pour toute l’humanité, affirmant : « En tant qu’un chrétien, j’aime rappeler la bataille de Karbala pour en tirer leçon. »
Le penseur irlandais: Karbala, un événement à la hauteur du monde
Le penseur chrétien a indiqué : « Si nous voulons saisir Karbala, il faut le considérer comme une chose en dehors du territoire irakien et en dehors du chiisme et de l’islam ; il faut le considérer comme faisant partie du vécu de l’humanité. 

Nous, les hommes, nous avons une histoire collective, nous ne sommes pas la première génération de l’homme. Nous pouvons regarder vers le passé et constater la vie des autres hommes pour trouver des modèles et ce regard peut nous servir de leçon. 

Comment ces hommes ont commis de tels actes abominables alors que dans l’autre camp, cet homme dans ces circonstances, a agi d’une manière honnête? Cela a fait qu’en tant qu’un chrétien j’aime me rappeler les événements de Karbala pour en titrer leçon.

Tout le monde est d’accord pour dire que Yazid était un mauvais musulman ou un très mauvais dirigeant. Il a agi ouvertement contre les prescriptions divines, violant les lois musulmanes.

Il y a eu là une crise au niveau de la direction de l’oumma: comment il fallait agir contre l’injustice ?

Il y a une parole du Prophète (psl) qui souligne l’importance du sujet : le plus grand djihad est d’exprimer la vérité devant un sultan oppresseur. 

Le plus grand défis pour un homme c’est de vouloir se tenir contre un tyran sans se rendre. Tout cela se forme dans la tête d’Hussein (as). Il sait que Yazid lui demandera bientôt de lui témoigner l’allégeance et il sait en même temps que Yazid n’a pas les compétences nécessaires pour guider la communauté. C’est là qu’il y a un événement bizarre dans la société.

La veille de la bataille, l’imam Hussein (as) réunit tous ses compagnons et leur dit : « Demain il y aura une guerre. Ils sont contre moi, alors je vous demande de quitter ce territoire », mais les compagnons d’Hussein lui disent qu’ils ne le quitteront pas. Ils restent et ils seront tués avec lui.

Là il y a une immense question : si vous étiez le défenseur d’un homme honnête, bon mais opprimé, comment agirez-vous ? Est-ce que vous resterez avec lui, au point à perdre la vie ? ou vous prendrez la fuite pour vous protéger ?
Hussein (as) sera tué dans le désert et ses compagnons aussi, ils seront assassinés avec lui.

Dans la littérature humaine, ces gens sont des fruits de chêne, des fruits divins qui doivent se transformer en d’immenses arbres.

Après plus de 2000 ans depuis la naissance du Christ et après 1400 ans depuis l’événement de Karbala, nous nous souvenons toujours d’Hussein et de ses compagnons, nous les considérons toujours comme des modèles. Leurs noms restent toujours vivants dans la vie de leurs disciples de manière qu’eux-mêmes, ils ne le croiront pas. »

Prénom:
Email:
* Commentaire: