7:33 - October 01, 2017
Code de l'info: 3464207
S’exprimant à la veille de l’Achoura, le secrétaire général du Hezbollah libanais a appelé les groupes libanais à résoudre leurs problèmes par le dialogue, loin de toute tension.
Le complot du démemebrement de la région apres l'échec de Daech
Seyyed Hassan Nasrallah a plaidé pour le maintien de la stabilité politique libanaise, affirmant que la gestion du pays n’était pas possible dans une ambiance marquée par la tension ou l’animosité.

Selon la chaîne Al-Manar, le secrétaire général du Hezbollah libanais a déclaré que les Libanais étaient capables de régler leurs divergences de vues par le biais du dialogue, appelant tout le monde à éviter tout affrontement au niveau national.

« Le Hezbollah se trouve en position de force, plus fort que jamais, à tel point qu’Israël affirme que le Hezbollah détient la deuxième armée de la région », a-t-il indiqué.
« Le Hezbollah est pour le maintien au pouvoir du gouvernement actuel du Liban jusqu’à ce que des élections se tiennent dans le cadre des coopérations positives. La position du Hezbollah est celle de Nabi Berri. Les élections auront lieu et le Parlement ne sera pas renouvelé », a-t-il précisé.

Rappelant la libération totale du Jurd et commémorant les morts de l’armée libanaise, Nasrallah a déclaré que la menace terroriste, après la libération du Jurd, avait baissé, mais n’était pas terminée.

« Les bases logistiques destinées à lancer des opérations terroristes dans les villes et villages du Liban ont été détruites et malgré les allégations de certaines ambassades étrangères au Liban, je tiens à dire que le Liban fait partie des pays les plus sûrs du monde, plus sûr que les États-Unis », a-t-il fait savoir.
presstv
Prénom:
Email:
* Commentaire: