9:14 - December 10, 2017
Code de l'info: 3464834
Un activiste politique palestinien basé au Liban a fustigé la décision du président américain d'annoncer Quds (Jérusalem) comme capitale du régime sioniste indiquant qu’il tentait de compenser les échecs de Washington dans la région.

Trump cherche à compenser ses échecs
Lors d’une interview accordée à IQNA, Sheikh Muhammad Farid Qadura, qui dirige également le Centre culturel Badr au Liban, a déclaré que le président américain Donald Trump a subi des défaites dans la région, notamment en Syrie et en Irak, et tente maintenant de compenser la défaite en imposant sa volonté à l’Ummah musulmane entière.

"Sans aucun doute, avec la persistance musulmane sur la voie de la résistance, cette mesure américaine se terminera aussi par un échec", a-t-il souligné.

Les Palestiniens utiliseront tout leur pouvoir pour s'opposer à cette décision "imprudente" de l'arrogance mondiale, a déclaré Sheikh Qadura.

Il a exprimé son espoir que l'Intifada s'intensifiera pour l'élimination de toutes les terres palestiniennes des forces ennemies.

Le religieux a également appelé à la solidarité de toutes les nations musulmanes du monde avec le peuple palestinien et de son soutien total à la Palestine.


Cheikh Qadura était parmi les participants à la 31ème Conférence Internationale de l'Unité Islamique qui s'est tenue à Téhéran plus tôt cette semaine.

Trump a officiellement déclaré la ville contestée de Quds, la capitale d'Israël, malgré les avertissements du monde entier selon lesquels la mesure est susceptible de déclencher une nouvelle vague de violence au Moyen-Orient.

Dans un discours à la Maison Blanche mercredi, Trump a déclaré que son administration allait également commencer un processus de longue date de déplacement de l'ambassade américaine de Tel Aviv vers la ville sainte.

L'annonce a été un changement majeur par Washington qui renverse les décennies de la politique étrangère américaine.

Les dirigeants palestiniens avaient auparavant averti que cette mesure menacerait une solution à deux Etats.

Israël a occupé Quds de l'Est depuis la guerre de 1967 au Moyen-Orient. Il a annexé la zone en 1980 et la considère comme son domaine exclusif. En vertu du droit international, la zone est considérée comme un territoire occupé.
3670707

Prénom:
Email:
* Commentaire: