8:27 - January 14, 2018
Code de l'info: 3465194
La première réunion de dialogue entre les cultures asiatiques a commencé le 13 janvier 2018, à Téhéran, avec une cérémonie au Centre de la culture et des relations islamiques, où Abouzar Ebrahimi Turkaman, responsable du Centre de la culture et des relations islamiques, a déclaré que le dialogue interculturel était la solution pour résoudre les problèmes régionaux et internationaux.

قاره کهن؛ خاستگاه ادیان و فلسفه/ تأکید قرآن بر شناخت متقابل
« L’Asie a joué un grand rôle dans les domaines culturels et religieux, et le dialogue est aujourd’hui, un devoir pour l’instauration de la paix, grâce aux valeurs communes des pays asiatiques, une coopération active et la définition d’objectifs communs. Un comité permanent a été créé il y a deux ans, pour ces activités de dialogue, qui a jusqu’à présent, organisé plusieurs réunions entre les centres universitaires et culturels iraniens et le monde arabe, et l’Iran et l’Europe. Cette année, la réunion est organisée à Téhéran du 13 au 15 janvier et réunit des intellectuels de 21 pays. Trois commissions ont été créées pour l’étude des possibilités de dialogue et de coopération, une commission sur les possibilités de dialogue interculturel avec le sous-continent indien à l’université Firdusi de Machhad, en présence d’intellectuels de différents pays, une autre commission sur ces possibilités avec les pays de l’Asie du sud, à l’université de Téhéran, et une autre commission sur les possibilités de coopération avec les pays d’Asie centrale à l’université de Babolsar dans le Mazandéran. Nous espérons que cette session permettra de trouver des solutions pour la coopération scientifique et culturelle, et le renforcement des relations entre ces pays », a-t-il dit. 


Din Shams-o-din, conseiller du Président indonésien, Mohammad Meshkat-o-din, vice président de l’université de l’université de Dacca, Seyed Abbas Salei, ministre iranien de la culture, Seyed Hossein Fazel Sancharaki, vice ministre afghan de la culture, Mahmoud Nili Ahmad Abadi, directeur de l’université de Téhéran, Mostafa Aydin, directeur de l’université d’Istanbul, et Mansur Gholami, ministre iranien des sciences et de la recherche, ont fait des discours sur les enjeux contemporains, la nécessité de la participation des universités et les perspectives du dialogue interculturel.   
3681536        

Prénom:
Email:
* Commentaire: