11:21 - May 27, 2018
Code de l'info: 3466321
Hossein Al Mousavi, journaliste et commentateur politique libanais, dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique, a déclaré que la faible participation de 49,2% montrait que les Libanais n’avaient pas beaucoup confiance en l’avenir. 

لبنان
Le journaliste libanais a indiqué : « La situation en Syrie, les groupes terroristes et la lutte contre ces groupes sont responsables de cette situation. Mais la bonne organisation de ces élections a montré la compétence des services de sécurité.»


 « Le mouvement de résistance du Hezbollah qui a obtenu plus de la moitié des sièges, pourra définir le gouvernement et prendre les postes clés. Le pouvoir du Hezbollah a une grande importance et est le garant de la sécurité de la région et du Liban», a-t-il ajouté.

 
«Saad Al Hariri a annoncé que son parti, soutenu par l’Arabie saoudite, n’avait obtenu que 21 sièges et cela est le signe de l’échec de la politique du régime saoudien dans la région, qui attend de voir ce que va faire le nouveau gouvernement libanais», a-t-il dit. 


Au sujet des élections en Irak, Hossein Al Mousavi a déclaré que les Irakiens après des années de lutte contre les terroristes de Daesh, soutenus par l’Arabie saoudite, avaient participé aux élections et que la victoire de Moqtada al-Sadr, leader de l’alliance Sairoun, avait étonné tout le monde. 


« La faible participation est néanmoins le signe d’un mécontentement et d’un manque de confiance, qui ont donné une chance à Moqtada al-Sadr qui pourra influencer le choix du premier ministre, et sont un signal d’alarme pour les politiciens irakiens dont les gens attendent des actions puissantes pour lutter contre la corruption et sortir des divergences ethniques et tribales », a-t-il dit.   
3716260

Prénom:
Email:
* Commentaire: