11:27 - May 29, 2018
Code de l'info: 3466348
La crise en Syrie et les complots takfiristes n’ont pas pu empêcher la tenue des cours coraniques et avec l’installation du calme dans les provinces syriennes, l’enseignement du Saint Coran s’étend à travers le pays.

بحران سوریه روند آموزش قرآن در دمشق را متوقف نکرد
Mohammad Hamud, lecteur et professeur coraniques, étudiant à l’université de Damas, qui a participé aux 6èmes compétitions coraniques des étudiants musulmans, organisées à Machhad du 27 au 29 avril 2018, dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique, a déclaré qu’avec le retour du calme en Syrie, les activités coraniques avaient repris dans les différentes régions. 

 Hamud a expliqué : «Les centres coraniques avaient été fermés dans certaines régions à cause de l’insécurité, et le ministère des Oqafs et des affaires islamiques, et le ministre sont très actifs dans le rétablissement des cours coraniques. »

« Certains veulent, a-t-il souligné, encourager l’extrémisme alors que ce pays a toujours fait preuve de modération. Il est du devoir de ces organisations, des Imams des moquées et des prédicateurs d’informer les jeunes et de lutter contre les idéologies extrémistes.»


« L’enseignement du Coran, a-t-il ajouté, devrait être étendu à toutes les universités, et même dans les universités spécialisées, cet enseignement n’est pas satisfaisant.»


« L’enseignement des enfants est important, j’ai eu la chance d’étudier le Coran auprès de professeurs réputés en Syrie, et j’enseigne le Coran à la mosquée Mālik ibn Anas dont je suis l’imam, et à l’université islamique d’Ahmad Muhammad Amin Kaftaru. J’espère que, comme en Iran, nous pourrons organiser en Syrie, des compétitions coraniques et inviter les lecteurs étrangers », a-t-il dit.   

3717640

Prénom:
Email:
* Commentaire: