8:37 - July 08, 2018
Code de l'info: 3466672
La justice américaine a récemment inculpé une Israélienne, résidente aux États-Unis depuis 1992, qui se nomme Wahiba Aïssa et a créé de nombreux profils sur les réseaux sociaux pour embrigader des éléments au profit de Daech et mettre en ligne des cours pratiques de fabrication d’explosifs ainsi que des méthodes de combat.

Département de la Justice des États-Unis. ©Shutterstock
La justice américaine a annoncé que cette Israélienne a, effectivement, réussi à recruter beaucoup de terroristes qui sont partis rejoindre les rangs de Daech dans les zones de combat.


Une question qui se pose maintenant est de savoir s'il est possible que Wahiba Aïssa ait fait tout ce travail pour le compte d’Israël ? Fort possible, d’autant plus qu’Israël ne s’est en réalité jamais caché d’avoir aidé les groupes terroristes, y compris Daech.

Les groupes terroristes qui combattent la Syrie, le Hezbollah libanais et l’Iran sont des alliés objectifs de Tel-Aviv. Selon Al-Masdar News, Israël a reconnu le vendredi 29 juin avoir fourni en 2017 aux terroristes takfiristes en guerre en Syrie 13 générateurs d’électricité, 542 000 litres d’essence, 174 tonnes de vêtements et 12 000 tonnes de produits hygiéniques.


L’armée du régime de Tel-Aviv a mis en ligne une vidéo montrant qu’elle avait acheminé de nuit des aides abondantes à destination des terroristes déployés sur les frontières sud de la Syrie.


Pendant ce temps, les hôpitaux israéliens n’ont cessé d’accueillir à bras ouverts les terroristes d’al-Nosra et de Daech, blessés au cours des combats contre l’armée syrienne, le Hezbollah ou encore les forces russes. La bienveillance israélienne à l’égard d’al-Nosra et de Daech n’en est pas restée là : l’armée israélienne a même créé l’opération « Bon Voisin », chargée de fournir aux terroristes une aide médicale et logistique. Les terroristes, ainsi couverts par le régime israélien, continuent à opérer dans le sud de la Syrie.

Le coup de pouce donné à Daech par Israël ne s’est pas arrêté là. En février dernier, la presse russe avait rapporté que des chasseurs israéliens avaient également attaqué le site de déploiement des drones utilisés contre Daech sur la base aérienne syrienne T-4. « Depuis le début de la crise en Syrie, ces drones ont été utilisés pour la collecte d’informations dans la lutte contre les groupes terroristes et, en premier lieu, contre Daech, dans l’intérêt de l’armée syrienne. Ces drones, qui se trouvaient à notre disposition, jouaient un rôle important dans la neutralisation des territoires de Daech dans l’Est », avait alors indiqué un communiqué rendu public par l’état-major opérationnel des alliés de la Syrie.

Il y a peu, l’agence de presse officielle syrienne SANA a diffusé un rapport d’Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies, dans lequel ce dernier reconnaît le soutien d’Israël aux groupes terroristes présents dans le sud de la Syrie, comme le Front al-Nosra.

presstv

Prénom:
Email:
* Commentaire: