10:24 - December 30, 2018
Code de l'info: 3468294
Le Département international de l'éducation et de développement des connaissances religieuses de Djibouti a contribué à un développement des activités de mémorisation et de récitation coraniques, au cours des deux dernières décennies.
La population de Djibouti est musulmane à 94% et les langues officielles sont l'arabe et le français, bien que la plupart des gens parlent la langue des tribus locales.
 
Le nombre des centres de mémorisation du Coran dans la capitale et la péninsule, a considérablement augmenté au cours des deux dernières décennies, en raison de la montée de la religion, de l'enseignement de la langue arabe et de l’intérêt des jeunes pour les activités coraniques.
 
Les centres de mémorisation coranique de Djibouti sont gérés par le Conseil suprême islamique sous les auspices du ministère de la Culture, des dons et des affaires islamiques. Ces centres ont joué un rôle important dans la mémorisation du Coran et dans l'enseignement du Coran aux jeunes enfants.
 
À cet égard, le journal al-Quran de Djibouti, publié par le ministère de l’intérieur, a interrogé les administrateurs des centres de mémorisation du Coran pour connaitre leurs points de vue sur la façon dont le Coran est étudié dans ce pays africain, et les principaux défis et obstacles qui existent dans ce domaine.
 
Dar-ol-tahfiz al-Quran est un des centres les plus importants d'enseignement et de mémorisation de Djibouti, situé dans la région Cheikh Moussa et dirigé par le professeur Abdul Shafi Mahmoud Harsh, directeur du département de mémorisation coranique de Djibouti, qui a dit à propos de la création du centre : « Ce centre a été créé en 1990. À cette époque, il y avait un besoin urgent de créer un centre pour enseigner le Coran à de nombreux jeunes musulmans qui manquaient de modèles. Pour ces raisons, nous avons décidé d'ouvrir le centre et avec l'aide de Dieu, nous avons pu surmonter tous les problèmes et atteindre les objectifs de cette institution. »
 
Il a ajouté : « L'intérêt des Djiboutiens pour le Coran n'est pas nouveau, mais il s'est intensifié en 2000, avec la diffusion de l'enseignement de l'arabe et la prise de conscience religieuse dans la société et chez les étudiants. La plupart des personnes qui étudient au Centre du cheikh Mussa sont des écoliers et des étudiants, et nous avons plus de 60 centres dans les deux communes de Balbala et de Boulaos. Notre centre est un des rares centres reconnus par le ministère de la Culture et des Affaires islamiques, et ses étudiants participent activement aux compétitions coraniques nationales et régionales, chaque année, organisées par le ministère. Actuellement, nous avons environ 300 étudiants coraniques et plus de 10 instructeurs. Depuis la création du centre Coranique, 167 mémorisateurs et mémorisatrices ont été diplômés.»
 
Le professeur Abdul Shafi Mahmoud Harsh a souligné : « La période de mémorisation complète du Coran dans ce centre, dure entre deux et cinq ans, en fonction du niveau d’effort et de la discipline de l’apprenant. Un de nos apprenants a réussi à mémoriser l’intégralité du Coran en six mois. Nous enseignons aussi au centre, la jurisprudence, la science des hadiths et le commentaire, et organisons des conférences hebdomadaires. Le centre n'a reçu aucun financement d'aucune institution et depuis sa création, s'efforce d’assurer les frais d'électricité, des autocars et de ses employés, et tentons d’établir des relations avec les organisations caritatives ».
 
Le centre Coranique Dar Al-Mu'minat est un autre centre Coranique djiboutien créé dans la capitale en 2009, qui compte cinq autres centres dans différentes régions du pays.
 
Actuellement, 650 filles et garçons de différents groupes d'âge, apprennent le Coran dans ces centres sous la direction de 27 éducateurs.
 
Le cheikh Ahmed Yassine, fondateur du Centre coranique Daral Mu'manat, a souligné que beaucoup d’adultes et de jeunes apprenaient le Coran et que parfois, le centre ne pouvait pas accepter un si grand nombre de jeunes enthousiastes.
 
« Jusqu'à présent, 115 mémorisateurs du Coran ont été diplômés dans notre centre dont certains ont participé à des compétitions locales et régionales, et ont obtenu les premières places. Nous avons des instructeurs expérimentés dans le domaine de l'enseignement du Coran, et dans nos centres, en plus de l'enseignement de la mémorisation et de la lecture, nous enseignons aussi Les hadiths prophétiques et les sciences islamiques », a-t-il dit.
 
Le Centre Amar Quran est un autre centre coranique de Djibouti, qui est un des principaux centres d'enseignement de mémorisation du Coran et des hadiths prophétiques. Le centre et les centres qui en dépendent comptent environ 240 étudiants.
 
Mehdi Adam Taher, directeur de ce centre coranique, a déclaré : « Le centre a été créé en 2013 et jusqu’à ce jour, 36 mémorisateurs et mémorisatrices ont été diplômés. L’enseignement du Coran aux adolescents est le principal objectif du centre et grâce aux efforts du ministère de la Culture, des dons et des affaires islamiques, des compétitions régionales coraniques ont lieu chaque année pendant le ramadan, en présence du président. Ces événements coraniques permettent de découvrir les talents et de motiver les jeunes à apprendre les règles coraniques et la mémorisation ».
 
Prénom:
Email:
* Commentaire: