10:04 - June 16, 2019
Code de l'info: 3469771
Les Emirats Arabes Unis ouvrent une base au Niger, aux portes de l'Algérie.
Le duo Israël/Émirats arabes unis vient de faire l’un de ses coups les plus maladroits en mer d’Oman en tentant de faire sauter deux pétroliers japonais et en en accusant l’Iran. Alors que le duo étend ses coups bas dans le golfe Persique, il tourne de plus en plus les yeux vers l’Algérie, là où résiste toujours le dernier bastion anti-israélien en Afrique du Nord. Quelques mois après que le régime de Tel-Aviv eut réussi à s’implanter au Sahel via une reprise des liens avec le Tchad et le Mali, le président nigérien décide d’ouvrir les portes de son pays aux Émirats, qui souhaiteraient construire une base militaire au Niger. Cette base deviendra sans doute un centre de commandement et de pilotage des projets militaires anti-algériens.
 
« Alors que les Nigériens continuent de protester contre l’installation de bases militaires étrangères au Niger, le président Mahamadou Issoufou semble ignorer royalement l’opinion dominante de son peuple », dénoncent des médias nigériens.  
 
« Le président nigérien participe-t-il à un plan visant à encercler l’Algérie, en rapprochant les armées de certains pays pas toujours amis de nos frontières ? » Les médias nigériens réagissent à une information rapportée par le magazine français Le Point selon laquelle les Émiratis s’apprêteraient à marquer leur présence militaire au Niger aux côtés des Américains, des Français, des Allemands et des Italiens. Ils accusent le président nigérien de « négocier seul, dans le plus grand secret ». Mahamadou Issoufou est soupçonné de tirer des dividendes personnels de ces accords.
 
Israël resserre l'étau sur l'Algérie
Israël resserre l’étau sur l’Algérie
Ce que cache la visite de 2000 Israéliens en Tunisie ?
Selon un article publié par Algérie patriotique, les analystes nigériens estiment que « l’installation d’une base militaire émiratie sur le sol nigérien suppose un parti pris nigérien dans un conflit armé interne à un pays voisin », allusion à la Libye. Mais le conflit libyen impactant l’Algérie directement, le pacte passé par le président nigérien avec les Émirats induit automatiquement des conséquences sur les relations entre ce pays voisin et le nôtre. Pas moins de cinq pays occupent le Niger à travers des bases militaires qui constituent une sérieuse menace pour l’Algérie. Le caractère secret des négociations menées par le chef de l’État nigérien sans en référer aux institutions du pays, notamment le Parlement, indique bien que Mahamadou Issoufou met en danger toute la région, en proie à la guerre civile en Libye, au terrorisme au Mali et à une crise politique persistante en Algérie.
presstv
Prénom:
Email:
* Commentaire: