10:49 - July 09, 2019
Code de l'info: 3469988
Salah al-Zawawi, ambassadeur de Palestine à Téhéran, le 8 juillet 2019, a déclaré que « le deal du siècle » faisait partie intégrante du grand projet économique israélien et que tous les groupes palestiniens s’opposaient à ce plan.

Lors de la réunion à l’Agence iranienne de presse coranique à Téhéran, sur les dimensions du plan américano-sioniste, il a dit : « La nation iranienne est une grande nation. Je respecte son peuple et le guide suprême de la révolution islamique. Dans le passé, nous avions un État islamique et malgré toutes les erreurs que ce gouvernement a pu faire, nous avions un ensemble islamique. Cet État islamique ou État ottoman a disparu en 1924 et les pays islamiques ont été fragmentés et certains se sont réjouis que le nombre des pays islamiques ait augmenté. »
 
 Il a ajouté : «L’objectif était très clair. Le premier objectif était la formation du soi-disant « gouvernement israélien » dans notre sainte Palestine, qui a fait des milliers de martyrs, de prisonniers et de blessés, et la création du « Grand Israël » qui comprend dans son projet, l’ensemble des territoires historiques palestiniens, la moitié du désert du Sinaï, la Jordanie, la Syrie, le Liban, l’Irak et le tiers de l’Arabie saoudite jusqu’à Médine. »
 
« En 1947, a dit al-Zawawi, une résolution des Nations Unies sur la division de la Palestine a été publiée, avec 56% des territoires pour les Juifs et 42% pour les Palestiniens, où Qods qui représente 2% des territoires, était un territoire international. Il était également prévu qu’un gouvernement palestinien soit formé mais cela n’a pas été fait.  L’ennemi israélien a massacré les Palestiniens et occupé 78% du territoire palestinien, et lors de la défaite des Arabes en 1967, a occupé l’ensemble des territoires palestiniens plus la région du Golan en Syrie et le Sinaï égyptien. »
« Le premier jour, a-t-il ajouté, de la signature de l’accord d’Oslo, j’ai publié à Téhéran, une déclaration contre ce traité, déclarant que nous ne pourrons jamais faire la paix avec cet ennemi parce que j’étais conscient qu’il existait des problèmes très importants. A l’époque de l’accord d'Oslo, il y avait 100 000 colons sionistes en Cisjordanie, et aujourd'hui, ce nombre atteint les 800 000, avec 1 million de colons sionistes dans la région et 240 colonies sionistes. »
 
Il a souligné : « En République islamique d’Iran, les premiers slogans de l’imam Khomeiny ont été l’union des musulmans et la question palestinienne. Après l'imam, le drapeau de ce combat a été remis au guide suprême de la révolution islamique, qui a continué dans la même voie. Les Iraniens sont le fer de lance du combat pour la libération de Qods Sharif. Qu’ont apporté aux Palestiniens les 700 résolutions de l'Assemblée générale des Nations Unies et les 70 résolutions du Conseil de sécurité ? La réponse est rien. »
 
L’ambassadeur de la Palestine en Iran a indiqué : « La Palestine ne sera libérée que par le djihad et le martyre. Les Palestiniens et tous les pays de la région doivent se donner la main et combattre le grand projet israélien.  Le projet de l’accord du siècle vient des conditions difficiles que connaissent les habitants des territoires palestiniens. Ils (les Usa) pensaient qu'en donnant de l'argent et en accordant une série de privilèges, la nation militante palestinienne mettrait un terme à ses aspirations. Trump échouera certainement et le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qui a eu quatre réunions avec Trump, a révélé que Trump avait des problèmes et suivait les points de vue de Jared Kouchner, son conseiller principal et son gendre, au sujet de la formation de l'État palestinien et de la question des réfugiés palestiniens. Trump est un espion de Netanyahu, dont les forces affluent dans la région.» 
 
« Ce qui compte pour les États-Unis, c'est de protéger Israël. Ayant peur que la sécurité d'Israël soit compromise, il n'a pas réagi à l’abattage de son drone par les Iraniens, et sait que s'il fait quelque chose contre la République islamique d'Iran, Israël disparaitra de la région. Le seul pays de la région opposé à Israël est la République islamique d'Iran. Nos objectifs avec la République islamique d’Iran sont l’union des musulmans, la liberté de la Palestine et l’aide aux opprimés. Que Dieu accorde la victoire à la République islamique d’Iran », a-t-il dit.

3825459

Prénom:
Email:
* Commentaire: