10:49 - September 18, 2017
Code de l'info: 3464123
La calligraphie peut être considérée comme l'art le plus important dans les territoires islamiques et comme langue d'art commune de tous les musulmans.
Reportage : les calligraphes turcs du Saint Coran
L’art de la calligraphie a toujours joui d'une valeur privilégiée chez les musulmans, et il est considéré comme l'incarnation de la Parole Divine. Ils l'ont utilisé non seulement dans l’écriture du Saint Coran, mais également dans la plupart des arts.
 
Bien que la Parole Divine affecte elle-même le lecteur, on ne peut pas oublier la parole du Prophète (psl) qui dit : « la belle écriture renforce le front de la Vérité en clarté ».

Les calligraphes turcs étaient parmi les artistes qui ont calligraphié les versets coraniques et qui n'ont pas manqué à se consacrer des récompenses spirituelles.

La section arabe du journal turc Zaman a présenté les calligraphes musulmans turcs ayant calligraphié le Coran.

Les musulmans ont toujours été innovants dans divers arts, y compris des œuvres de calligraphie. Les musulmans turcs n’en étaient pas épargniés et ont créé leurs propres œuvres : beaucoup d'entre eux ont été réputés pour la calligraphie.

Nous vous présentons là,quelques éminents calligraphes turcs qui ont été réputés pour avoir calligraphié le Coran.

Sheikh Hamdullah al-Amasi

Hamdullah al-Amasi, calligraphe ottoman, est né en 1429 dans la ville d'Amasya, en Turquie. Il est décédé en 1529 à Istanbul.

Son père, Mostafa Dahdah, était un disciple de l’ordre de Suhrawardi et avait émigré de Bukhara (maintenant  en Ouzbékistan) à Amasya.

Le cheikh Hamdullah est le fondateur de l'école ottomane de la calligraphie et de l'ère du sultan Bayezid II jusqu'à celle du Sultan Salman, il a travaillé sur la calligraphie et, au cours de sa vie, il a calligraphié47 fois le Coran . 

Reportage : les calligraphes turcs du Saint Coran

Ahmad Shamseddin Ghareh Hesari 

Ahmad Shamseddin Ghareh Hesari, est né en 1468 dans la ville d'Afyon Ghareh Hesar, en Turquie, et est mort en 1556 à Istanbul. 

Il a appris la calligraphie chez le Cheikh Hamdullah Effendi et Asadollah Kermani.

Ahmad Ghareh Hesari est devenu célèbre dans l’écriture Nashkh et Tholth, laissant derrière lui les œuvres d’art les plus importantes. Il a calligraphié le Coran à la demande du sultan Suleyman, et ce Coran est toujours conservé dans le palais turc "Top Kapı".

Reportage : les calligraphes turcs du Saint Coran

Mustafa Raghem Effendi

 Le calligraphe et peintre turc, Mustafa Effendi est né en 1757 en Urdu, en Turquie, et il est décédé en 1825. 

Il a appris les écritures Tholth et Naskh chez Ismail al-Zahdi et Darwish Ali et est devenu le chef des calligraphes de son temps. 

Ses oeuvres en arabe comptent parmi les plus belles. Il a calligraphié plus de 100 exemplaires du Coran.

Hafiz Othman Effendi

Hafiz Othman, connu sous le nom de "Grand Hafiz Othman Effendi ", est né en 1642 à Istanbul et il est mort en 1698.

Hafiz Othman enseignait la calligraphie à Sultan Ahmad II, Sultan Mustafa II et Sultan Ahmad III (les sultans de l'Empire ottoman).

Reportage : les calligraphes turcs du Saint Coran

Mohammad Sami Effendi

Né en 1837 et mort en 1912, Sami Effendi a vécu du temps du sultan Abdul Hamid II (sultan ottoman). Il a appris les écritures tholth et Naskh chez  Usman Yushnag-Effendi.

Reportage : les calligraphes turcs du Saint Coran


Prénom:
Email:
* Commentaire: