10:06 - October 07, 2018
Code de l'info: 3467505
Seyed Hassan Esmati, lecteur et chercheur coranique, attaché culturel iranien à Tunis jusqu’à 2011 puis au Sénégal, a été témoin des évènements inattendus de la révolution tunisienne.

Lors de la 16ème conférence internationale sur « l’union islamique », il a présenté un discours sur « le Coran, la mondialisation et l’identité virtuelle » et lors de la réunion internationale sur « l’union islamique et ses perspectives » en 2012, a présenté pour la première fois le concept de «diplomatie coranique». 

Dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique, il a déclaré : «J’ai débuté les études coraniques dans un village de la province de Torbat Heidarieh, dans un centre traditionnel coranique, auprès de Mohammad Ali Uhadi, célèbre lecteur iranien. En 2000, j’ai obtenu une licence de théologie à l’université Imam Sadegh (as) puis j’ai suivi les cours de doctorat de sciences des hadiths et de sciences coraniques, mais je n’ai pas encore présenté ma thèse sur « la compréhension contemporaine du Coran en Tunisie et le rapprochement des écoles islamiques ».  

Employé au Conseil pour le rapprochement des écoles islamiques, Seyed Hassan Esmati a développé dans le cadre de ce conseil, le concept coranique de l’union islamique et a fait de nombreux voyages en Afrique, spécialement au Sénégal. 

Seyed Hassan Esmati ancien blessé de guerre, et auteur d’un livre sur « le soufisme en Afrique du nord », a déclaré que depuis qu’il était attaché culturel au Sénégal, il avait accordé une priorité aux activités coraniques et que ses connaissances dans le domaine des activités coraniques au Sénégal, était la raison de cette nomination en tant qu’attaché culturel. 

« La vision des gens au Sénégal vis-à-vis de l’Iran et de la révolution islamique, a beaucoup changé, bien que nous ayons dans ce pays de nombreux concurrents. Le régime sioniste a une ambassade au Sénégal, et la France, les États-Unis et l’Arabie saoudite sont des alliés du Sénégal qui sur ses 14 millions d’habitants, a 98% de musulmans malékites », a-t-il dit. 
3752703  

Prénom:
Email:
* Commentaire: